Actualités

Réponse de l’association Végétarienne belge attaquée en justice par la filière viande.

fdffddfdfdf

Nous avons été mis en demeure de déménager notre site d’information sur la viande et ses impacts. Voici la nouvelle adresse du site http://viandeimpact.be/ et comme on est généreux nous annonçons l’ouverture de deux autres sites. Un site défendant l’idée de taxer la viande http://taxonmeat.be/ et un site sur le symbole des dérives de l’élevage moderne , la race Blanc-bleu Belge http://bbbinfo.be/

COMMUNIQUE DE PRESSE

Il y a une semaine nous avions mis un site en ligne destiné à conscientiser les internautes aux problèmes liés à la surconsommation de produits animaux et à certaines pratiques de  la filière viande. Nous avions décidé d’utiliser un nom de domaine très similaire ( Cellule infos viande ) à celui qu’avait créé,  l’année dernière , le Collège des producteurs à l’initiative du ministre de l’agriculture.

Le ministre et son prédécesseur considèrent que les journées sans viande sont des « attaques visant les agriculteurs » et depuis plusieurs années, ils s’emploient à faire des sorties médiatiques systématiques afin de saboter les initiatives d’acteurs associatifs et institutionnels qui comptent sur ces journées pour encourager l’évolution des habitudes alimentaires.

Notre ASBL Végétik fait partie de cette cohorte d’associations qui défendent un modèle alimentaire plus respectueux de la nature, des animaux et de la santé. Nous avons été consternés d’apprendre que le ministre Collin s’en prenne de nouveau aux 40 jours sans viande en créant un évènement parallèle : les « 40 jours de soutien aux agriculteurs ». Doit-on en conclure, qu’adopter une alimentation plus saine, plus respectueuse des écosystèmes, pose des problèmes au ministre de l’agriculture qui ne semble pas trop dérangé de confondre son mandat avec celui de représentant   des syndicats de la filière viande.

N’en déplaise au ministre, la priorité des familles wallonnes n’est pas de fournir des consommateurs au marché de notre région. La majorité de nos exploitations produit du lait et de la viande de « Blanc Bleu Belge », pour autant devrions nous en avaler à tous les repas. Cette viande standardisée de jeunes taurillons est justement boudée par les consommateurs à cause de son manque de goût et les produits laitiers sont décriés par un nombre de plus en plus grand d’experts de la nutrition.

Le conseil supérieur de la santé de ce pays, pour sa part, a clairement fait savoir que les belges mangeaient deux fois trop de viande. Peut-être que cet avis associé à celui de l’organisation mondiale de la santé ( l’OMS a classé les viandes rouges dans la catégorie  » cancérogène probable »)  commence à faire son chemin dans la conscience collective. Voilà la grande crainte des professionnels de l’élevage et la raison d’être de leur site dont l’adresse est « cellule info viandes ». Leur but, on s’en doute, est d’y délivrer des informations dont l’intention est de rassurer la population concernant la consommation de produits animaux.

Qu’ils défendent leur beefsteak  on le comprend mais qu’ils veulent en plus faire croire à l’internaute qu’il va y trouver une information objective et impartiale, nous avons du mal à l’accepter.

C’est pourquoi nous avions décidé de créer nous aussi un site d’information similaire à celui mis en place par les producteurs . Ceux-ci n’ont évidement pas apprécié qu’il existe un autre son de cloche et avec l’appui du ministre, ils ont décidé de nous intimider par la voie de leur avocat et nous ont mis en demeure de ne plus employer une adresse internet proche de celle de leur site.

Nous aurions pu décider de nous défendre, car nous avions de nombreux arguments pour faire valoir notre droit à la liberté d’expression. Notamment que pas une ligne de code de notre site ne provient du leur, les graphiques, les logos, la présentation, tout est différent. De plus, nous ne cherchions pas à  capter leurs internautes. Notre association est déjà très populaire sur les réseaux sociaux, nous enregistrons 123.000 abonnés sur notre page Facebook. Le collège de producteurs atteint, quant à lui,  péniblement les 400 personnes. Nous avons également évalué le trafic de leur site par un logiciel en ligne ( Similar Web ) . Il semblerait qu’avant la polémique qu’ils ont créée de toutes pièces, leur site ne décollait pas avec un trafic proche de 0 internaute par jour.

Oui, nous avions de quoi nous défendre en justice, mais nous nous serions engagés dans une procédure longue et coûteuse et comme nous ne disposons pas des fonds nécessaires à ce genre d’aventure nous avons décidé de déménager notre site à une autre adresse.

Vous pourrez donc continuer à consulter ce site qui s’est encore enrichi de nouvelles informations à l’adresse viandeimpact.be et nous avons aussi créé un nouveau site nommé TAXONMEAT.BE qui reprend les arguments de chercheurs qui sont contre la subvention des élevages et pour la créaton d’une taxe sur la viande. Le gouvernement Danois commence à y songer sérieusement , des experts d’oxford y voient là, la seule façon de respecter les objectifs de Kyoto en terme d’émissions de gaz à effet de serre.

Ce ne sont là que quelques exemples,  à chaque fois des liens sont proposés pour approfondir la connaissance des internautes.

Bonne navigation

 

 

 

 

Commentaires Facebook

Leave a Comment