Actualités

Grow Green un nouveau programme de la Vegan Society

Grow_Green_Artwork_original_for_main_page

Traduction de l’article du site The Vegan Society du 26 avril 2017 par Laura Fort:

Un éleveur de boeufs végétarien, Jay, a fait le premier pas vers une agriculture plus éthique et meilleure pour l’environnement en transformant son élevage de bovins en une exploitation sans bétail ; et ce grâce à la campagne Grow green de The Vegan Society.

Voici son histoire et notre histoire [NDLT celle de The Vegan Society] :

Un éleveur de bovins végétarien c’est une situation improbable. Pourtant c’est exactement cette contradiction que vit Jay depuis qu’il a hérité de la ferme familiale.

Jay a grandi en travaillant dans l’exploitation de vaches laitières familiale. C’est en passant du temps avec ces dernières qu’il a réalisé que ce sont des animaux bien plus complexes que ce que l’on ne peut croire.

“J’ai remarqué que les vaches se reconnaissent entre elles, et qu’elles ont une très bonne mémoire. Elles ont toute une palette d’émotions – elles peuvent être tristes, heureuses, excitées ou s’ennuyer. Elles ont aussi des expressions faciales. On peut savoir ce que pense une vache juste en la regardant. J’ai même vu des vaches pleurer.”

Avec le temps, Jay a pris la décision d’arrêter de manger de la viande. Il explique :

“Les vaches sont conscientes de ce qu’il se passe autour d’elles – elles ont chacune leur personnalité et une vie propre. Elles ne sont pas juste des unités de nourriture. Les connaître personnellement rend plus difficile le fait de penser à les manger.”

Petit à petit, il devenait de plus en plus évident pour Jay qu’exploiter une ferme bovine ne correspondait plus à ses valeurs. Mais il a été difficile pour lui de trouver comment se sortir de cette situation.

Grow Green

Jusqu’au jour où Jay a discuté avec Patrick Smith, le propriétaire de Veggies Catering Campaign et bénévole de The Vegan Society dans la région de Nottingham. Patrick a remis un exemplaire du rapport Grow Green à Jay qui a immédiatement montré un grand intérêt.

Ce rapport de la Vegan Society a été lancé il y a 18 mois pour présenter les objectifs et les opportunités au coeur de la campagne Grow Green [NDLT “Cultivez vert”].

Cette initiative a pour but d’inciter le gouvernement à arrêter de subventionner l’élevage et d’amener les agriculteurs à se convertir vers la culture de végétaux riches en protéines. Elle cherche à montrer l’inefficacité inhérente à l’agriculture animale – après tout, cultiver des végétaux pour nourrir les humains c’est toujours produire plus de nourriture que de cultiver des végétaux qui vont d’abord nourrir des animaux.

Jay dit :

« Je pense que l’on peut changer la façon dont nous vivons ici vers quelque chose de plus durable pour le futur que simplement continuer à manger des animaux. Ce n’est pas une façon très efficace de nourrir les gens après tout. Si j’avais été content de ce que je faisais, j’aurais balayé les remarques de Patrick en disant que c’est comme ça qu’une ferme fonctionne, c’est comme ça que les choses ont toujours été faites. Mais j’ai été très empathique et j’ai décidé de faire quelque chose pour que ça change.”

Premiers pas

Après un coup de fil à la Vegan Society, les membres de l’équipe ont organisé une première réunion à la ferme de Jay.

“Après cette visite, ça a semblé possible.”

Les discussions ont commencé concernant le destin du troupeau de vaches. Quand l’hiver est venu, au lieu de les envoyer à l’abattoir Jay a continué à prendre soin d’elles, en espérant qu’un lieu sûr et permanent pour les accueillir pourra être trouvé.

Tom Kuehnel, directeur de campagne pour la Vegan Society, a eu la tâche de trouver une nouvelle maison pour ces vaches. “Ça semblait une tâche impossible” confie Tom. “Il y a beaucoup de grands sanctuaires véganes dans le Royaume-Uni, mais je n’étais pas sûr de trouver un endroit en capacité d’accueillir 90 vaches.”

“Mais finalement j’ai été en contact avec Wendy du sanctuaire Hillside à Norfolk – et elle a dit qu’elle pouvait prendre toutes les vaches ! Ça a été un grand moment au bureau de la Vegan Society. Entendre que ces vaches allaient passer le reste de leur vie dans un environnement naturel et bienfaisant, ça a été un moment très spécial pour nous.”

Un nouveau futur pour l’agriculture

Mais ce n’était que l’étape 1. Après le sauvetage des vaches, la Vegan Society va aider Jay à trouver une nouvelle orientation pour la ferme – sans exploitation d’aucun animal ou produits animals, et qui soit rentable sur le long terme.

Nous [NDLT, la Vegan Society] avons rassemblé un équipe d’experts dans l’agriculture végétale pour faciliter la transition, incluant Iain Tolhurst et le Vegan Organic Network [NDLT, le Réseau Végane Biologique].

Cette transition est le signal du début d’un nouveau futur pour l’agriculture. Actuellement, l’industrie est en crise. Des exploitations ferment chaque semaine à cause de la pression financière; la santé mentale de la communauté agricole souffre, et les consommateurs se détournent des produits d’origine animale. Nous avons besoin de changement, de soutenir le changement des habitudes alimentaires au Royaume-Uni, d’aider à la protection de l’environnement et de garantir un futur stable pour les agriculteurs britanniques.
Lire le rapport Grow Green (en anglais)
Soutenir le sanctuaire Hillside

Article écrit par Elena Orde, traduit de l’anglais par Laura Fort

Commentaires Facebook