VEGETIK

lundi, juillet 26, 2021

 Surconsommation de produits animaux :

Pour la première fois en Belgique des chercheurs se sont intéressés au contenu de nos assiettes,  les résultats de l’enquête nationale de consommation (2004) sont sans appel. 43 % des Belges ont un poids qui menace leur santé, le syndrome américain guette. En résumé : trop de graisses, de sucres, de sels et pas assez de fruits et légumes, à cela s’ajoute une dépense physique insuffisante. (1) (2)

Nos citoyens mangent également plus de 100 kg de viande par an, soit 200 GR par jour, ce qui est près du double de la ration conseillée par les nutritionnistes (voir pyramides de l’alimentation saine). Nous assistons à un changement historique d’alimentation, en un siècle les occidentaux ont triplé leur consommation de produits animaux (laits, fromages, viandes).

Jusqu’à un certain point, ce nouveau régime a été bénéfique, la viande est riche en protéines importantesgpour l’organisme. Mais la viande contient aussi un taux élevé de graisses saturées et de cholestérols. Denombreuses études ont démontré que ces mauvaises graisses augmentent le risque de maladies cardio-vasculaires.

Les maladies associées à une consommation excessive de viande sont nombreuses : cholestérol, hypertension, inflammation articulaire, surcharge pondérale, diabète… et parfois même certains cancers (colon, pancréas). Mais toutes les viandes ne sont pas égales entre elles. Charcuteries, viandes grillées (barbecue) et fast-food (hamburgers) sont les pires de toutes. Grasses et chimiques à souhait (nitrates, conservateurs et exhausteurs de goût),