Ça bouge en Belgique

Petit tour dans un jardin pacifique, autofertile, et végane situé en Wallonie

DSCF5141

Printemps 2017, tout se déroule bien au jardin. Les vivaces disparues l’hiver ressortent, les oiseaux chantent, les bourdons et autres insectes font leur apparition. Mais … le retour des gelées jusqu’à – 3 degrés la nuit en avril est venu perturber tout mon jardin et ses habitants …

J’ai été végétarienne pendant une quinzaine d’années, ensuite, je suis devenue végane il y a 6 ans. Je cultive mon potager de manière  pacifique, autofertile et végane. Je suis une jardinière autodidacte, j’observe, j’expérimente et je remets en question les principes du jardinage traditionnel.

Je cultive fleurs, fruits et légumes au cœur de mon verger d’environ 2500m2 dans la campagne en  Wallonie. Mon jardin est composé entres autres de plusieurs variétés de pommiers, pruniers, cerisiers, et noyers. Il y a aussi des arbustes et buissons à petits fruits: cassis, casseilles, groseillers, groseillers à maquereau, mûriers cultivés et sauvages, et framboisiers. C’est également une belle prairie de graminées et fleurs sauvages.

Je suis passionnée par la faune et la flore qui m’entourent depuis mon enfance et plus particulièrement les insectes et les petits animaux que nous ne voyons pas si nous ne nous rapprochons pas du sol. La vie sauvage fait partieIMG_6855 intégrante de l’équilibre de mon jardin et de mon potager. Je cohabite de manière non-violente, en harmonie avec mon environnement.

C’est sur base de ce principe que je pratique le non-travail du sol (pas de retournement de la terre, pas de labour).  Mon sol n’est jamais à nu. Je composte directement les végétaux sur le sol cultivé, je laisse les plantes finir leur cycle à l’endroit où elles ont grandi. Je cultive le plus possible des anciennes variétés ainsi que des légumes perpétuels. Je ne cultive qu’avec des semences reproductibles (pas d’OGM, pas de F1) que je conserve pour les années suivantes. Je ne pratique pas de rotation de cultures, et bien sûr … je n’utilise aucune matière animale : fumier, sang séché, corne broyée, farine de poisson, … ou de produits chimiques. Je ne pulvérise avec RIEN.

Il n’y a pas au sein de mon jardin de ruche, pas d’insectes élevés ou achetés, ni d’autres animaux d’élevage. Je laisse faire les pollinisateurs sauvages et installe quelques zones refuges pour la faune indigène.

Lorsque j’ai commencé à jardiner, j’ai découvert que tous les moyens de cultiver utilisaient des produits dérivés des abattoirs et contenaient de la matière animale que ce soit en agriculture ou dans le jardinage : traditionnel, biologique, la biodynamie, la permaculture, …  De plus, il est bon de savoir que le fumier bio, cela n’existe pas ! La présence d’animaux d’élevage tels que les poules, les chevaux, moutons, … et même les insectes (des insectes sont élevés, mis en boîte et commercialisés) font aussi partie de ces différents types de pratiques culturales. Pour certains, celles-ci seraient même indispensables. Ces moyens de cultiver perpétuent l’exploitation animale ainsi que la cruauté envers d’autres êtres vivants.

Dans mon jardin, il n’y a pas de « ravageurs », ni de « nuisibles » à « exterminer », « tuer », « éradiquer », ou à « combattre », ni de « mauvaises herbes » à « éliminer ». Ces pratiques socialement acceptables, culturellement admises, et souvent issues de croyances populaires, ne sont pas de mise chez moi.

J’aime mon jardin parce que … je ne veux pas et ne peux pas tout contrôler. Il me surprend toujours.

Un exemple intéressant est la présence de la taupe et du mulot au jardin. Il m’aident à jardiner !

Ils aèrent mon sol (qui est un sol lourd car argileux). La taupe participe même au design de mon jardin puisque par exemple un jour, elle a construit un monticule d’un mètre de diamètre. Lorsqu’elle a semblé avoir fini de l’agrandir, je l’ai utilisé pour planter des oignons. Les galeries de la taupe et du mulot sont aussi des abris ainsi que des lieux de vie pour d’autres animaux : DSCF4753bourdons, musaraignes, grenouilles, crapauds, …

Voici des exemples de légumes et plantes aromatiques cultivés dans mon jardin : blettes à cardes rouges, jaunes, blanches, arroche rouge, oignons rocamboles, céleri livèche, choux noir toscan, choux raves, plusieurs variétés de tomate, plusieurs variétés de pommes de terre, plusieurs variétés de courge, le cresson de jardin, la roquette sauvage, fève de Hangdown, les pois roi des conserves, plusieurs variétés de basilic, plusieurs variétés de sarriette, de thym, de menthe, de la mélisse, ainsi que des fleurs. Certaines plantes seront testées au jardin cette année comme le radis serpent, les cornichons verts de Meaux ou encore plusieurs variétés de courgette.

Enfin, être le plus autonome possible en nourriture est un élément essentiel dans ma façon de concevoir mon jardin et ma façon de vivre.  J’essaie de dépendre le moins possible de la société de consommation. Par exemple, j’utilise un outil mécanique manuel du 19ème siècle qui ne nécessite pas d’électricité : le hache-paille. Cet outil était utilisé pour hacher la nourriture pour les animaux d’élevage. Maintenant je l’utilise dans mon jardin sans exploitation animale, une nouvelle vie pour cet outil !

Ce printemps avait bien commencé, mais c’était sans compter les gelées allant jusqu’à moins 3 degrés ! Le matin était silencieux, le jardin semblait figé. Les plantes sont étonnantes ; couchées sur le sol prises par le gel, elles se remettent dans la matinée. De l’inattendu à l’extraordinaire, mon jardin m’émerveille chaque jour.

BLOG DU JARDIN AVEC PLUS DE PHOTOS

http://monjardinvegan.revolublog.com/

J’organise en juillet des visites guidées (gratuites) du jardin pour adultes. Les dates sont le 8/07, le 16/07, le 22/07 et le 30/07.

Les visites se font par petits groupes de maximum 6 personnes.

Il y aura des informations sur ma pratique et ma technique de jardinage, sur le monde du jardinage aujourd’hui, sur notre environnement (faune et flore), …

L’après-midi, pique nique végétarien/vegan sur l’herbe, don de semences du jardin, dans un cadre paisible à la campagne et dans la convivialité.

Au plaisir de vous rencontrer !

 

POUR TOUTE INFORMATION ET/OU INSCRIPTION, UTILISEZ LE FORMULAIRE « CONTACT » DU BLOG :

http://monjardinvegan.revolublog.com/contact

 

Commentaires Facebook