Les bouddhistes chinois végétariens permettent une réduction de gaz à effet de serre d’un dixième des émissions françaises.