VEGETIK

lundi, juillet 26, 2021

Conférence principale

L’alimentation végétale: une évolution majeure pour le 21 e siècle. ( +- 1h30 mais peut être raccourcie)

La consommation de viande au niveau mondial a quintuplé depuis les années cinquante, la demande est d’ailleurs toujours à la hausse et ce n’est pas l’arrivée de 2 milliards de nouveaux humains prévue pour 2050 qui va améliorer les choses. D’ores et déjà les écosystèmes montrent des signes d’épuisement.  Dans un rapport récent,  la FAO pointe les responsabilités de l’élevage qui couvre 70% de la surface agricole mondiale. Il s’agit très certainement d’une des activités humaines les plus intrusives ! Tous les milieux sont impactés : les rivières, les mers, la forêt, l’atmosphère, les sols.

Mais cette consommation excessive de produits animaux ne menace pas seulement la faune, la flore et l’avenir des générations futures. Pour l’OMS, elle est aussi une des principales causes des maladies chroniques qui frappent actuellement les pays développés. Diabète de type 2, obésité, hypertension, maladies cardiovasculaires, cancers du côlon, de la prostate et du sein, ces pathologies sont les premières responsables des décès dans nos sociétés d’abondance et sont toutes liées à une consommation élevée de ces produits. Les plus grandes études épidémiologiques apportent leurs résultats année après année, le doute n’est plus permis, il nous est vivement conseillé de végétaliser notre alimentation.

La conférence de F.Derzelle vous présentera succinctement toutes ces problémrisk6atiques et proposera un petit saut vers un futur joyeux et hautement souhaitable, un futur qui proposera de nombreuses alternatives aux produits animaux, un futur qui saura réconcilier l’homme, la nature et les animaux.

Des animaux, il en sera aussi question, une partie de l’exposé montrera les conditions d’élevage les plus répandues actuellement. L’objectif est d’amener les participants à creuser cette question : n’avons-nous pas franchi une limite éthique et sanitaire quand nos ingénieurs ont répondu à la demande des industriels : transformer les animaux en machines à produire du muscle, des œufs et du lait ?