Les enfants et les légumes : on boude ou on adore ?

0
1114

Quand nos bouts de chou n’aiment pas les légumes… Alors que ces derniers constituent un des piliers indispensables d’une alimentation équilibrée, les parents peuvent ressentir un sentiment d’échec et d’impuissance face à la situation.

Pourquoi les enfants peuvent ne pas apprécier certains aliments ? Est-ce que le dégoût face au chou de Bruxelles est inévitable ? Comment faire manger les végétaux à nos enfants ?

Penchons-nous sur ces questions.

La diversification et la néophobie infantile : deux périodes cruciales pour lui faire aimer les légumes !
Le goût se construit au plus jeune âge – dès la naissance, où le bébé peut percevoir des saveurs différentes (fenouil, curry…) par le lait maternel, selon les repas de la maman.

Le lait (maternel ou végétal maternisé, rappelons-nous que le lait végétal non adapté aux enfants n’est pas une option) étant l’aliment exclusif du bébé, on peut commencer la diversification alimentaire à partir de 4-6 mois. Idéalement, les légumes seront introduits avant les fruits – afin que l’enfant s’habitue d’abord à un goût peu sucré et ne boude pas le haricot après avoir goûté de la banane !

Plus vous présenterez de variété à votre enfant, plus il aura facile à consommer divers légumes en grandissant. Au début, prenez des légumes faciles à digérer, de préférence saison et bio (carotte, courgette, haricot vert, potimarron…). Les champignons, radis, et autres légumes moins digestes seront au menu à partir de 6 mois et les légumes les plus fermentescibles (asperges, choux de Bruxelles, salsifis) à partir d’un an.
Introduisez un aliment à la fois, pendant quelques jours, avant de passer au suivant pour laisser votre bambin s’habituer au nouveau goût. La découverte se fera petit à petit !

néophobie_alimentaireIl est très important à ce moment-là de respecte