Souffrance des animaux d’élevage

0
1654

Les animaux d’élevage payent cher notre goût immodéré pour la viande. On ne peut pas produire une grande quantité de viande sans entasser les animaux, modifier et fragiliser leur corps par des sélections génétiques.

La majorité de la viande que nous mangeons provient de l’élevage industriel

Gigantisme des hangars, dimensions internationales des lobbies avicoles et porcins, centaines de millions d’animaux maltraités, nuisances environnementales sous-estimées, perte d’emplois pour les agriculteurs conventionnels et les éleveurs consciencieux, dangers à moyen et long terme pour la santé humaine, le système industriel appliqué à l’élevage d’animaux cause de nombreux préjudices à la société.

4  atouts lui ont permis de ruiner les petits éleveurs et finalement s’imposer. Aujourd’hui, il occupe presque à lui seul, tout le secteur de l’élevage en Europe et aux États-Unis.

La rentabilité : quoi qu’il en coûte aux animaux, à l’environnement, à la santé du consommateur qui paye son kg de viande moins cher, certes, mais qui oublie les coûts cachés. En effet comme contribuable il paye un surcoût. En effet, ce secteur économique est fortement subventionné avec de l’argent public. Il l’est également indirectement quand il s’agit de réparer les dégâts qu’il occasionne. (Ex : nécessité de construire des centres d’épuration d’eau, car l’élevage industriel produit une grande quantité de nitrates, ces nitrates par infiltration atteignent nos réserves d’eau potable qui deviennent impropres à la consommation)

L’entassement: pour économiser l’espace et donc de l’argent, on fait vivre le maximum d’animaux dans un minimum de place à l’intérieur de bâtiments clos où les mouvements et les instincts naturels sont rendus presque impossibles.

L’alimentation : La nourriture est un poste