Élevage et gaspillage des aliments

Élevage et gaspillage des aliments

En effet, il suffirait de diminuer notre consommation de viande pour soulager la pénurie de grains tout en préservant l’environnement et notre santé. Selon l’économiste américain Jeremy Rifkin, auteur de l’instructif «Beyond Beef», un essai sur l’impact dévastateur de l’industrie de l’élevage. « L’élite intellectuelle dans les pays développés trouve parfaitement normal de s’inquiéter de la surpopulation dans le monde, mais elle oublie toujours un fait. La vraie surpopulation, c’est celle du bétail. »

Avec 1,4 milliard de vaches, notre planète croule sous le bétail : le poids cumulé de tous ces ruminants est supérieur à celui de toute la population humaine avec ses 6 milliards d’habitants ! En comptant que la production de viande a été multipliée par cinq depuis les années 1950, pour passer à 265 millions de tonnes. Et devrait encore doubler sur les vingt années à venir. Nous devrions commencer sérieusement à nous inquiéter.

De quoi affoler les experts en alimentation, qui se demandent bien comment la terre pourra nourrir les 3 milliards d’humains supplémentaires de ces prochaines décennies.

Plus d’un milliard d’humains sous-alimentés

L‘O.N.U estime à 1,02 milliard le nombre de personnes sous-alimentées dans le monde (2).

La malnutrition affecte un tiers des enfants dans les pays en développement.Elle réduit la résistance des enfants aux maladies, provoque des handicaps mentaux et physiques et accroît leur mortalité (3)La progression de la faim dans le monde relève de causes multiples. L’accaparement des ressources naturelles limitées par l’élevage est sans nul doute l’une d’entre elles.

L’élevage détourne des ressources nécessaires à l’alimentation humaine

33 % des terres cultivables de la planète sont utilisées à produire l’alimentation des animaux d’élevage ; 26 % de la surface des terres émergées non couvertes par les glaces est employée pour le pâturage (4).

Au total, ce sont 70 % des terres à usage agricole qui, directement ou indirectement, sont consacrées à l’élevage (5).

La production mondiale de soja, en augmentation très rapide (6), est principalement destinée à l’alimentation animale (7). Tant les céréales que le soja sont des denrées hautement nutritives, directement consommables par les humains. Les destiner à la l’alimentation animale représente un détour productif particulièrement inefficace et immoral.

terrecarnismeL’élevage : un gaspillage

Élever des animaux pour les manger est un gaspillage incroyable. En moyenne, il faut 7 calories d’origine végétale pour produire 1 calorie sous forme de viande.

Les animaux sont également de très mauvaises « machines » à transformer le végétal en protéines. En moyenne, il faut 9 kg de protéines d’origine végétale pour obtenir 1 kg de protéines animales.
C’est pourquoi une grande partie des productions végétales mondiales finit par tomber dans le tonneau des danaïdes de l’élevage industriel:

L’animal a un rendement moyen très faible, les terres utilisées produisent beaucoup moins que ce qu’elles produiraient si elles étaient ensemencées directement pour l’alimentation humaine.

Ex. – sur 1 hectare, on peut produire : 25 kg de protéines de bœuf ou 500 kg de protéines de soja.

Ce gâchis signifie que pour nourrir une personne pendant 1 an, avec des protéines animales, il faut 2 ha de terre. Avec des protéines végétales, il suffit de 0,16 ha de terre.

Ce qui est choquant c’est que toute cette viande est en priorité destinée à une petite minorité des riches de ce monde. Notre consommation de viande en occident est passée de 30 kilos par personne et par an en 1919 à plus de 100 kilos aujourd’hui. C’est trois fois plus que la quantité préconisée par les organismes de santé…

Si tout le monde sur la planète devait adopter le mode de vie occidental, il faudrait l’équivalent de 2,3 planètes en surface agricole…..

è

1. FAO, Le rôle de l’élevage dans la pollution des terres, de l’eau et de l’atmosphère.
2. Communiqué de presse Economic crisis is devastating for the world’s hungry et Texte intégral du rapport
3. http://www.worldhunger.org/articles/Learn/world%20hunger%20facts%202002.htm

4. FAO, Livestock Long Shadow, 2006, p. 271.
5. Op.cit., p. xxi.
6. En 2007, World Resources Institute, Earth trends, Agriculture & food.
7. La production mondiale de soja était de 81 millions de tonnes en 1980. Elle atteint 220 millions de tonnes en 2007.
8. http://www.vegetarismus.ch/info/bilder_oeko/tableau_sol_fr.jpg

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]