Home Blog

Cowdfunding : Plantes un arbre et soutiens l’agriculture Vegan

0

Nous avons la chance de disposer d’un terrain magnifique de 5 ha, nous voulons y établir les bases techniques et scientifiques d’une agriculture strictement végane, agro-écologique et performante. Grâce à votre aide nous pourrons bientôt écrire un livre afin de diffuser ces techniques et inspirer largement dans le milieu agricole. D’ici là aidez nous à planter les premiers arbres, c’est tout bénéfice pour la planète !

Nous avons la chance de disposer d’un terrain magnifique de 5 ha, nous voulons y établir les bases techniques et scientifiques d’une agriculture strictement végane, agro-écologique et performante. Grâce à votre aide nous pourrons bientôt écrire un livre afin de diffuser ces techniques et inspirer largement dans le milieu agricole. D’ici là aidez nous à planter les premiers arbres, c’est tout bénéfice pour la planète !

 

je soutiens

Extinction Rebellion Animal proteste contre le gel de la réforme sur l’expérimentation animale

0

Un cimetière animal dans un hall d’ascenseur,​​​​​​ une procession mortuaire… Dans plusieurs universités belges dont celle de Liège, le collectif Extinction Rebellion Animal (XR Animal) est entré en action pour protester contre le gel de la réforme sur l’expérimentation animale. Nous dénonçons l’opacité, les mensonges et le déni de démocratie pratiqués par ces institutions.

Ce week-end, plusieurs dizaines de rebelles du collectif XR Animal ont investi les universités belges avec une cérémonie funéraire à la mémoire des 600 000 animaux torturés et tués chaque année par les chercheurs belges.

Des stèles avec des photos de souris, de chiens, de singes, de poissons, de lapins… ont été déposées dans des lieux symboliques de ces institutions. Les rebelles portant des masques d’animaux ont entamé une procession funéraire et déposé une fleur blanche sur chaque monticule de terre représentant la tombe d’un animal. Ils ont ensuite pratiqué une méditation pendant laquelle un texte a été déclamé.

À Liège, le lieu d’expérimentation sur les poissons-zèbres a été redécoré avec une affiche de deux mètres. On y voit un poisson pendu et une citation de Gandhi : “On mesure le degré de civilisation d’un peuple à la manière dont il traite ses animaux”.

Les rebelles d’XR Animal réclament que la protection animale soit représentée dans les commissions d’éthique, notamment par des scientifiques ayant une connaissance des méthodes substitutives n’utilisant pas d’animaux. Il veulent aussi que l’utilisation de ces méthodes substitutives soit encouragée par des contrôles des laboratoires et la taxation de l’expérimentation animale.

en savoir plus

Conférence: « Bien-être animal, bien-être humain : pourquoi végétaliser son alimentation »

0
Une conférence sur le thème « Bien-être animal, bien-être humain : pourquoi végétaliser son alimentation » aura lieu le vendredi 9 octobre à 19h30 à COOP (Quai Fernand Demets 23).
Le rendez-vous sera animé par Fabrice Derzelle de l’asbl Végétik, qui milite pour un monde plus juste et durable, en encourageant notamment à réduire notre consommation de produits d’origine animale. Durant son exposé, il abordera les nombreuses contraintes que l’agriculture industrielle, et l’industrie de la viande en particulier, font peser sur l’environnement.
En effet, selon l’Organisation des Nations-Unies pour l’alimentation et l’agriculture, l’élevage est à l’origine de près de 15% des émissions de gaz à effet de serre. Son impact sur la déforestation est également significatif. En Belgique, 70% des terres cultivées servent à produire des végétaux destinés à être consommés par les animaux. Plus de 300 millions de bêtes sont tuées chaque année dans notre pays. Ces chiffres étonnants indiquent clairement que la consommation excessive de viande n’est pas une solution d’avenir. Sans oublier qu’une telle consommation comporte également des risques majeurs pour la santé (hypertension, maladies cardiovasculaires, obésité, diabète, etc).
La conférence est pensée pour être didactique et interactive, et intéressera très probablement n’importe qui qui envisage de changer sa manière de se nourrir, tous·tes ceux·celles qui ont du mal à sauter le pas ainsi que les personnes qui n’y ont jamais pensé.
+ infos et inscriptions (obligatoires) : bienetreanimal@anderlecht.be – 02 522 65 41

L’AVF reçoit Benoît Noël de Vtopia pour un exposé sur l’agriculture végane

0

Dans un monde sans exploitation animale, comment nourrir la population sans utiliser d’intrants chimiques, ni de sous-produits animaux comme le fumier ? C’est le projet de l’agriculture végane, qui a germé dans les pays anglo-saxons et commence à se développer en Europe. Sur quelles bases agronomiques repose ce modèle ? Quelle est sa productivité ? Pourrait-il être généralisé à la planète ? Pour répondre à vos questions et expliquer les bases de ce sujet foisonnant mais pourtant méconnu, l’AVF invite Benoît Noël, agronome de formation, qui a récemment lancé son nouveau projet pilote d’agriculture végane, Vtopia, basé à Liège (Belgique). Benoît exposera les principes d’une agriculture 100% végétalienne et résiliente, puis il présentera quelques exemples de pratiques qui existent aujourd’hui. Et en avant-première, les débuts de Vtopia vous seront dévoilés en vidéo !

Soutenir un projet d’agriculture végane près de Liège

Vtopia a accès à un terrain de production maraîchère près de Liège depuis le début du mois de juin. Nous voulons montrer qu’il n’y a pas besoin d’exploiter les animaux pour nourrir les hommes et que l’agriculture végane et bio est viable ( Veganic en anglais ). On a déjà le conteneur de stockage. On a besoin de vous pour acheter entre autres le tracteur (7.500€) pour mi-juillet pour assurer la saison. https://delaterrealassiette.be/nous-soutenir/ Partagez, c’est sympa !

VTopia – premier projet d’agriculture végane en Belgique !

VTopia, c’est quoi ?

Il s’agit du premier projet d’agriculture végane en Belgique, une agriculture sans l’exploitation d’animaux et sans pesticides ! Des processus agricoles qui ne comprendront aucune composante animale (fumier, lisier, etc) dans l’ensemble du cycle de production.

L’ASBL Végétik est fière de participer au projet VTOPIA et nous appelons tous les véganes et tous les végétariens du Monde à soutenir ce type d’agriculture car sans elle, le véganisme reste un idéal éloigné.

Toutes les infos sur www.vtopia.be

La Nutri By Ségo à Namur !!!

Si vous avez envie d’améliorer votre alimentation n’hésitez pas à suivre les formations de Ségolène . Cette passionnée est pharmacienne et nutritionniste, une association de compétences assez rare. Et bien entendu , notre partenaire valorise l’alimentation végétale après des participants. Cette jeune maman peut aussi vous éclairer si vous avez un bébé veggie et que vous souhaitez toutes les infos pour qu’il soit en pleine santé

Où : à la Maison de l’Ecologie (rue Basse Marcelle, 26 à 5000 Namur)

Quand : Les 23 février, 29 mars, 26 avril et 24 mai 2020

Quoi :
– Introduction à la nutrition pour une alimentation plus intelligente
– Conserver un poids santé
– L’alimentation du sportif
– Stress, dépression et burn-out, et si une part des solutions étaient dans l’assiette?

Inscriptions :

Journée du 23 Février
Journée du 29 mars
Journée du 26 avril
Journée du 24 mai
MILLE MERCIS!!!
Ségo

L’immense partie du territoire Wallon non urbain sert à produire de la bidoche

0

Il existe des porcs élevés en plein air en Wallonie, mais en 30 ans de promenades , je n’en ai vu qu’une fois du côté d’Aubel et il n’y en avait royalement que 4 dans un pré. S’ils existent ces porcs libérés , où sont-ils ? On produit 30 000 porcs bio en Wallonie , cela n’implique d’ailleurs pas qu’ils puissent sortir, car le bio est également devenu une industrie. Mais nous en tuons 12 millions par ans en Belgique (ce qui nous donne un ratio porc chanceux/ porc crevard assez faible). Qu’il existe quelques animaux livrés à des éleveurs respectueux , j’en conviens, mais 1) ils sont livrés (donc considérés comme de la marchandise, des objets utilisés pour une finalité financière) 2) cela ne doit pas être l’argument utilisé à tout bout de champ pour justifier la complaisance, la complicité de la population vis-à-vis des camps de concentration animale ( point Godwin ? non désolé le mot « concentrationnaire » est factuel et ne doit pas être confondu avec camp « d’extermination » qui lui ne convient pas ) disséminés un peu partout dans nos campagnes. J’ai personnellement été visité un élevage de Blanc Bleu Belge – BBB présenté comme vertueux, qui en parallèle, élevait des poules dans un hangar concentrationnaire.

En Wallonie on nous présente toujours les bovins quand on veut donner une bonne image de l’élevage, car ce sont les seuls animaux élevés en plein air (à l’exception de quelques élevages de poules) . Mais ils ne représentent que 5 % des 25 millions d’animaux tués chaque année dans notre région.

En conclusion, la persistance de la mouvance écolo (les autres, n’en parlons même pas) de montrer les quelques élevages vertueux comme la solution au biocide causé par l’élevage (je compte les animaux tués pour l’alimentation + ceux tués pour permettre la production de végétaux destinés à ces animaux – 90 % des céréales wallonnes servent à nourrir nos animaux d’élevage) est un énième effet de la dissonance cognitive dans laquelle se réfugient tant de gens.

Alors que le facteur alimentation carnée est le 2e facteur incriminé dans les émissions de GES et qu’il est le premier au niveau de la disparition des espèces, les écolos nous proposent (avec peu de convictions) un jour sans viande dans les cantines et axent toutes leurs propositions sur des mesures visant les milieux urbains ou résidentiels (leur électorat : isolation des maisons , piste cyclable , transport en commun) . Le vivant lui , continue à périr là ou il y en a encore un peu, c.-à-d. dans nos campagnes (disparition des oiseaux et des animaux des plaines à cause des monocultures industrielles) et nos forêts (les chasseurs relâchent 144 000 faisans et perdrix chaque année – tuent les renards qu’ils considèrent comme des concurrents – nourrissent les sangliers et les chevreuils pendant l’hiver pour s’assurer de beaux tableaux de chasse) .

Qui peut contester que l’immense partie du monde vivant wallon est sacrifiée sur l’autel de la bidoche ( chasse – élevage ) et des produits laitiers ? Il y aura de l’écologie en Wallonie quand le ministre de l’Agriculture ne sera pas un porte-parole de la FWA ( Fédération wallonne des Agriculteurs ) et du Royal Saint-Hubert Club (chasse) comme l’est visiblement Mr Borsu et Mr Collin (1) .

La viande et le lait ne sont pas nécessaires à une alimentation équilibrée et se situent en haut de la pyramide alimentaire, ce qui signifie que ces aliments doivent être consommés avec parcimonie . Par contre, les fruits, légumes, légumineuses et céréales sont nécessaires pour vivre en bonne santé. Bizarrement, notre agriculture (et les millions de subventions qui vont avec) est essentiellement consacrée à des aliments dispensables, et gloutons en terres, engrais, pesticides et dont le bilan carbone est très problématique à un moment où notre histoire est marquée par un changement climatique qui va rendre notre planète inhabitable pour notre espèce (si on dépasse les 450 ppm de Co2/ m3 et on en est aujourd’hui à 417 avec une belle augmentation suite aux feux géants Amazonien et Australien )

(1) Mr Collin a été président en 2014 de l’Association de Défense des Producteurs Laitiers et Monsieur Borsu, en bon condruzien a été élu par un électorat vivant dans des communes dont l’économie est centrée sur la production de viande de BBB et de lait d’Holstein . Des races artificielles à hauts rendements nécessitant un très grand apport en céréales et en soja. Par ailleurs les meilleurs terres wallonnes ( les terres limoneuses ) servent à produire des céréales qui iront majoritairement engraisser poules, veaux , vaches , cochons alors qu’elles pourraient être beaucoup plus profitables à la production d’aliments directement destinés aux humains.

Source du graphique: État des lieux des flux céréaliers en Wallonie selon
différentes filières d’utilisation https://popups.uliege.be/1780-4507/index.php?id=16836&file=1&pid=11161

F.Derzelle

Président de Végétik

MANIF Stop aux Dérives de la Chasse (21 Mars)

0

Soyons nombreux à manifester le 21 mars 2020 à 11h devant le cabinet de Monsieur le Ministre Willy Borsus !

Stop au diktat des chasseurs dans la sphère politique ⛔

Il est temps que le mouvement citoyen Stop Dérives Chasse fort de 30.000 signataires et fédéré par 56 associations soucieuses de la biodiversité, des usagers et du bien-être animal marque le coup une bonne fois pour toute ?

Ensemble, faisons évoluer la loi concernant la chasse qui date de 1882, si l’on veut préserver nos forêts et les animaux sauvages qui y habitent ?????????

Mettons un terme aux dérives de la chasse !

RDV :
Place des Célestines, 5100 Namur
21 mars 2020
11h sur place

Pour plus d’informations : www.stopderiveschasse.be
Pour toute question : info@stopderiveschasse.be

Quand le lait disparaît du guide alimentaire canadien

0

Les recherches récentes ont démontré que le lait ne renforçait pas les os que du contraire les pays qui boivent le plus de lait , les pays scandinaves, sont ceux qui ont le plus de problèmes d’ostéoporose. De plus, le lait est riche en graisses et en protéines que le régime alimentaire moderne contient déjà en trop grande quantité. Sans compter qu’il est le premier allergène chez l’enfant et que 70% des humains sont intolérants au lactose ( le sucre du lait ) . Mais en plus, on soupçonne le lait d’avoir des effets sur le cancer du sein et d’autres cancers hormone-dépendants. De quoi faire disparaître le lait des conseils nutritionnels des pays européens, mais c’est sans compter la filière laitière qui dépense des milliards en publicité et en lobbying pour créer de la confusion. La Belgique et spécialement la Wallonie est une grande productrice de lait et donc ce petit manège perdure. Tandis que l’Académie de médecine belge s’attaque au végétalisme avec légèreté et assez peu de discernement , on continue dans notre pays de favoriser la consommation de lait . Industrie qui est d’ailleurs subventionnée avec nos impôts, mais nous subventionnons aussi l’APAQ-W qui utilise ses 5 millions d’euros de dotation en campagnes de marketing afin de nous inciter à consommer du lait. Bravo aux autorités du Canada de faire leur job correctement et honte à notre ministère de la santé qui se couche en permanence devant le ministère de l’Agriculture qui se couche lui-même devant le syndicat des producteurs !