spot_img
Home Blog Page 3

Votons pour les animaux ce 26 mai

0

Voilà pour quoi Végétik se bat depuis 8 ans, ce scandale doit prendre fin. 30% des revenus de la production industrielle d’animaux destinés à la boucherie proviennent des contribuables. 250 millions d’animaux sont élevés sur du béton et ne verront le soleil qu’une seule fois et c’est le jour de leur mise à mort . Et si on arrêtait ce sinistre trafic ?

Je me présente en quelques mots…

je m’appelle Fabrice Derzelle, j’habite à Liège, je suis le fondateur de l’association Végétik .  En 2011 nous avions constaté qu’il n’existait pas d’association végétarienne en Belgique francophone et nous voulions remédier à cela.  Notre message peut se résumer par ce slogan : « pour un monde plus juste et durable, végétalisons notre alimentation. »

gfhfghfggffggJ’ai arrêté de manger les animaux à la fin des années 90 après les scandales alimentaires du poulet à la dioxine, de la vache folle et de la fièvre aphteuse des bovins en Angleterre. Ces événements m’ont permis de réaliser que nous traitions les animaux comme des machines à produire de la viande, du lait, des œufs et que seules les considérations économiques étaient prises en compte.

À partir de ce moment, j’ai commencé à m’informer sur ces sujets en abordant la question sous différents angles. Je me suis rendu compte qu’il y avait aussi un grave problème sanitaire, car les belges mangent deux fois trop de produits animaux et cela contribue à l’épidémie d’obésité, de maladies cardiaques, de diabète de type 2, d’hypertension qui frappe tous les pays développés. Sans oublier le problème de résistances bactériennes causé par les élevages intensifs qui sont de très gros consommateurs d’antibiotiques.

Mis à part la souffrance des 330 millions d’animaux tués chaque année en Belgique et dont la plupart n’ont jamais vu la lumière du jour, car ils sont enfermés au-dessus de leurs excréments dans des structures concentrationnaires, il y a aussi l’incroyable gaspillage de terres, d’eau, de pesticides, de pétrole, d’engrais que causent les élevages. Non seulement ils sont responsables de l’émission de 18% des gaz à effet ( GES ) de serre, mais en plus ils squattent 70% des terres agricoles pour nous fournir en fin de compte très peu d’énergie et de nourriture. Au passage, ces surfaces gigantesques manquent aux animaux sauvages.

Il y a peu, à Medellín, les plus grands experts se sont réunis pour parler de l’accélération des disparitions d’animaux partout autour de la planète. Ils répondaient à l’appel de l’IPBES (la Plate-Forme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services éco systémiques). Quelles sont les constatations de ces experts au niveau européen ?

Sans surprise, c’est bien l’agriculture et la « bétonisation » galopante qui sont désignées comme principaux responsables de la 6e extinction des espèces dans nos contrées. Et devinez à quoi sert l’immense majorité des surfaces agricoles en Europe?

Dans le mille Émile ! Bien entendu à nourrir les animaux d’élevage ! Pour le dire grossièrement, les terres wallonnes servent essentiellement à faire du steak, du lait et sont allègrement bétonnées pour servir de quartiers résidentiels aux classes moyennes qui trouvent les villes salles et dangereuses.

En gros, si demain nous devenions végétariens ou véganes on pourrait récupérer tellement d’espaces qu’en y plantant des arbres nous pourrions stocker l’entièreté du CO2 émis pendant l’ère industrielle et sauver le climat. Ça en vaut la peine, je crois !

Pourquoi nous sommes nous engagés aux côtés de DierAnimal

En Belgique ce sont les seuls qui veulent réellement inciter les citoyens à végétaliser leur alimentation. J’ai pour ma part tenté avec Mme Halleux de convaincre le conseil communal d’adopter des mesures  pour que les cantines de la ville proposent des repas végétariens.  Les interventions de Monsieur Marcourt et Happart du PS ont été dans le sens contraire et le projet est tombé à l’eau.

L’ASBL Végétik avait aussi été contactée par la cellule environnement de Liège pour organiser une semaine de l’alimentation végétale dont l’objectif était de conscientiser les élèves et les citoyens de la ville, mais encore une fois le projet a été refusé par l’échevin de l’environnement, Mr Schroyedeux coeursn.

Heureusement, nous avons réussi avec la maison du tourisme à mener 2 projets à bien. Nous sommes fiers aujourd’hui de pouvoir proposer aux gens qui visitent notre ville un fascicule avec toutes les adresses Veggie Friendly et d’avoir organisé le premier concours du meilleur boulet végétarien et végane de Liège pour faire la démonstration que l’on peut manger végétal et se régaler.

Le programme DierAnimal

Découvrez nos dix points clés pour les animaux …

  1. Reconnaissance légale du caractère sensible et sentient des animaux par un nouveau
  2. . Création d’une police des animaux ainsi qu’un numéro d’appel d’urgence 717 et 24/24 . 3 . Répression rigoureuse du trafic et de l’élevage illégal de chats et
  3. . Plus de constructions, ni d’agrandissement de nouveaux abattoirs, ou élevages de tout
  4. Stop aux expérimentations sur des
  5. . Arrêt des primes aux élevages, réduction des quotas, des primes + une aide à la reconversion pour les éleveurs.
  6. Interdiction de l’usage de cages dans l’élevage.
  7. . Mesures de sécurité incendie partout où des animaux sont détenus.
  8. Interdiction de rompre le lien mère-enfant dans l’élevage.
  9. Etiquettage 100% transparent de tous les produits d’origine animale, food et non-food.

Pour l’humain:

  1. Des projets pilotes pour des allocations universelles .
  2. Réduction du temps de travail et pas d’augmentation de l’âge de la pension.
  3. Eliminer toutes sortes de discrimination sur le marché du travail et dans les écoles. 4, Protection de la sécurité sociale.
  4. 5. Acceptation des animaux de compagnie au sein des maisons de repos et des centres de soins et d’hébergement.

Pour la planète:

  1. Promotion d’une alimentation végétale.
  2. Plantation d’arbres et interdiction d’abattre des arbres, sauf nécessité
  3. Développement de transports en commun fiables, bon marchés et accessibles pour tous.
  4. . Une interdiction complète du glyphosate, des pesticides tueurs d’abeilles et autres pesticides
  5. Substitution de l’emballage plastique par des alternatives durables .

 

Préserver le climat de l’impact de l’élevage industriel ( Greenpeace )

0
Montbéliarde cows cattle in an ecological field

Quiconque veut préserver le climat ne peut ignorer la lourde empreinte écologique de l’élevage industriel. Cela vaut aussi en Belgique. Dans le cadre d’une étude réalisée pour Greenpeace, des chercheurs de l’Université catholique de Louvain ont calculé qu’avec un cheptel considérablement réduit, on peut tout à fait satisfaire nos besoins alimentaires. Ce revirement permettra une diminution importante des émissions du secteur de l’élevage (jusqu’à -58%) et des impacts sur la biodiversité (jusqu’à -76%) tout en augmentant le bien-être animal.

Les subsides agricoles ne devraient pas aller aux grands élevages industriels et intensifs, mais plutôt servir à soutenir les fermiers qui élèvent leur cheptel de manière écologique ou qui veulent avancer vers la transition, en tenant compte des limites que notre planète peut endurer. Dans ce domaine, concentrons-nous en priorité sur la situation en Europe. Depuis plus de 50 ans, l’Union européenne investit largement dans notre production alimentaire, mais le modèle actuel ne fonctionne pas : ni pour les fermiers, ni pour le climat, ni pour l’environnement.

Les politiciens belges et européens décident MAINTENANT de la politique agricole pour ces 10 prochaines années. Faites-leur savoir ce que vous en pensez !

> Voir le rapport « Etude sur les scénarios d’élevage pour la Belgique en 2050 »
Voir le résumé de l’étude en français
Voir le résumé de l’étude en anglais
> Lire notre briefing sur cette étude

Atelier EasyVeggie de Février 2019

Nous avons le plaisir de vous annoncer le deuxième atelier cuisine EasyVeggie de 2019 :

Cours du samedi 23 février

Avec Emile-Victor, dans le quartier Flagey

Chinese Beijing 

– Vegetables dumplings (voir photo)
– Toutes les étapes: pâte des dumplings, farce 100% végétale, remplissage et cuisson
– Concombres chinois

L’atelier EasyVeggie comprend le cours cuisine + dégustation du repas préparé le soir même.

Il se déroule de 19h à 22h.

Le tout est à 30 euros par personne.
L’inscription sera validée qu’une fois le payement effectué.

Envie d’y participer? Envoyez un email à vegetikbruxelles@outlook.com
Toutes les informations pratiques (adresse précise, modalités de payement) vous seront communiquées lors de votre inscription.

Merci de prendre en compte que nous avons un nombre limité d’inscrits et que toute inscription est considérée comme valide sans annulation de votre part. Toute annulation ou désinscription doit nous être communiquée au plus tard le jeudi midi afin que nous puissions laisser la place à d’autres personnes.

A très bientôt!

Elodie d’Halluweyn

Végétik Bruxelles

La population de végétaliens anglais va croître de plus de 327% cette année

0

la population végétalienne au Royaume-Uni augmentera de 327 % en 2019, selon les données recueillies par le site Web de « Personal Finance » finder.com. Le rapport est basé sur une enquête menée auprès de 2 000 résidents du Royaume-Uni qui représentent la population moyenne en termes d’âge, de sexe et de région. L’enquête a révélé que 2,2 millions de Britanniques prévoient suivre un régime à base de plantes en 2019, la plus populaire des trois tendances alimentaires (végétalienne, végétarienne et pesco-végétarienne) observées par pathfinder.com. Bien que le sondage ait révélé qu’un régime à base de plantes est plus cher que les autres, la différence ne s’élevait qu’à 2 £ (2,62 $) de plus par semaine. Les nouvelles prévisions s’appuient sur une population végétalienne déjà en plein essor au Royaume-Uni. En 2016, la Vegan Society a constaté que seulement un pour cent des Britanniques (542 000) s’identifiaient comme végétaliens – un chiffre qui représentait alors une augmentation de 360 pour cent depuis 2006. L’an dernier, la société d’étude de marché Compare the Market Ltd. a constaté que la population végétalienne du Royaume-Uni avait augmenté de 600 % pour représenter 7 % de la population totale du pays.

Greenpeace veut réduire le cheptel Belge de 83%

0
Greenpeace veut réduire la production de viande belge de 83% pour diminuer de 60% les émissions de gaz à effet de serre d’ici 30 ans. C’est le scénario idéal de Greenpeace. L’ONG se base sur une étude chiffrée de l’UCL qui calcule l’impact sur l’environnement de la production de viande. Elle fait bondir la fédération wallonne de l’agriculture. Un reportage de Sébastien de Bock.

Il est parfaitement possible de produire de la viande de manière durable en moindre quantité, tout en répondant aux besoins nutritionnels de la population belge, considère l’association Greenpeace. « Nous devons faire passer la qualité avant la quantité, avec plus de diversité dans les champs et sur nos assiettes. Seul un cheptel réduit peut rendre cette évolution possible« , indique l’ONG après avoir demandé à l’UCLouvain de plancher sur trois scénarios pour l’avenir de l’élevage en Belgique à l’horizon 2050.

En Belgique, les porcs, les poules pondeuses et les poulets de chair sont actuellement élevés principalement en Flandre: c’est le cas pour 94% des porcs et 85% des volailles. La répartition des bovins, elle, est plus équilibrée mais la Flandre pratique une agriculture plus intensive que la Wallonie, d’après la situation dressée dans l’étude.

Cette étude part donc du principe qu’il y a deux fois trop d’animaux d’élevage sur le sol belge. 46 millions d’animaux. C’est 2 fois plus que ce que les Belges consomment.

Cela signifie que la moitié de la production est destinée à l’exportation. Le problème, dit Greenpeace, ce sont les émissions de gaz à effet de serre du secteur agricole. Les chercheurs de l’UCLouvain ont calculé que les émissions totales de l’élevage en Belgique se sont élevées à 13.850 kilotonnes d’équivalent CO2 en 2015.

Trois scénarios

Un premier scénario envisageant un « statu quo » dans les méthodes de production pour 2050 permettrait – grâce aux progrès technologiques, à l’augmentation de la productivité et à une tendance à la réduction du cheptel bovin – une diminution des gaz à effet de serre de 13% et une réduction de l’impact de l’élevage sur la biodiversité de 9% par rapport à 2015.

Un deuxième scénario « réaliste », supposant une production biologique (selon les critères de Greenpeace) atteignant 30% en 2050, réduirait les gaz à effet de serre de 48% et les impacts sur la biodiversité de 57%.

Le troisième scénario, qui imagine une production biologique à 100% comme le voudrait Greenpeace, impose une réduction de la taille des troupeaux et donc une diminution de la production de viande de 83%, pour atteindre 27 grammes par personne et par jour. « Complétée par des protéines végétales, cela peut suffire à fournir la dose quotidienne recommandée de protéines« , indique l’association. Dans ce scénario, les émissions de gaz à effet de serre du secteur diminuent de 58% par rapport à 2015, et l’impact sur la biodiversité diminue de 76%.

2 fois plus que ce que les Belges consomment

Le rapport sous-entend que notre agriculture est trop intensive et qu’il est temps de réfléchir à d’autres modes de production. Mieux accompagner les agriculteurs tout en tenant des comptes des réalités économiques et climatiques. Greenpeace suggère de réduire la quantité et augmenter la qualité de viande grâce à plus d’élevage Bio… Et pourquoi pas du 100% Bio dit Greenpeace. Produire moins de viande chez nous, en manger moins aussi, mais de meilleure qualité, cela aurait un impact significatif sur les émissions de gaz à effet de serre.

Mc Cartney demande au Pape de devenir végane pour 1 millions de dollars

0

Et si les plus grands leaders, artistes, médecins et scientifiques du monde vous demandaient de devenir végétaliens ? C’est l’idée pondue par l’équipe qui a conçu « Veganuary ». Parmi ces célébrités, on compte Paul McCartney, l’acteur Woody Harrelson, le musicien Moby, Joaquin Phoenix, Evanna Lynch et le fondateur du PCRM, le Dr Neal Barnard.

Appelée Million Dollar Vegan, la campagne vise à faire connaître certains des problèmes les plus urgents dans le monde – le changement climatique, la faim dans le monde, la santé et le bien-être des animaux – elle est supportée par des personnalités influentes afin d’initier un changement positif.

La jeune militante végétalienne Genesis Butler s’est jointe à la campagne pour sa première initiative elle veut convaincre le pape François de devenir végan pour le Carême, en effet de nombreux catholiques pratiquants renonceront au luxe dans les semaines précédant Pâques et la viande est un produit de luxe après tout.

« L’élevage d’animaux pour l’alimentation a un impact plus important sur le réchauffement climatique que les émissions de chaque voiture, autobus, train, bateau et avion combinés sur la planète « , explique Butler dans sa vidéo. « C’est aussi le principal moteur de la déforestation et de la perte de biodiversité et cause d’immenses souffrances à des milliards d’animaux. »

« Nous demandons l’aide du pape François pour protéger notre planète en attirant l’attention sur l’impact dévastateur de l’agriculture animale « , poursuit Butler. « S’il accepte d’être végétarien, nous donnerons 1 million de dollars à l’association de son choix. »

Butler souligne comment le Pape François a déjà appelé les gens à agir avec gentillesse envers la planète et les animaux. Dans son encyclique « Laudato Si' », il écrit que le changement climatique « représente l’un des principaux défis auxquels l’humanité est confrontée de nos jours ».

En juin 2015, le Pape tweetait : « C’est contraire à la dignité humaine de faire souffrir ou mourir inutilement des animaux. »
« En optant pour le Carême, il ouvrirait la voie vers une planète plus durable « , ajoute M. Butler.  » Alors rejoignez-nous et luttez contre le changement climatique en changeant de régime. »

La campagne a attiré des soutiens du monde entier, y compris de la maison de production végétalienne Pollution.tv à Los Angeles.

« Le projet Million Dollar Vegan est une aventure extraordinaire « , déclare Asher Brown, fondateur de Pollution.tv, qui a tourné 50 vidéos en 50 jours partout dans le monde. « Genesis a rencontré des activistes, des scientifiques, des politiciens, des athlètes, des célébrités, des entrepreneurs et des chefs cuisiniers, et ensemble nous avons exploré la crise croissante de l’agriculture animale. »

« Il y a quelques mois, les Nations Unies ont publié un rapport massif qui disait essentiellement que nous avions 12 ans pour stopper le réchauffement climatique avant qu’il ne soit trop tard. Genesis a eu 12 ans au début de ce projet, donc c’était vraiment puissant de voir cette catastrophe climatique à travers ses yeux « , dit Brown. « Lorsque nous étions à Oxford, le Dr Joseph Poore, chercheur en environnement, a dit à Genesis que nous pourrions tous réduire nos émissions personnelles de gaz à effet de serre de 30 à 50 % si nous adoptions une approche végétale. Nous sommes donc confrontés à un choix assez difficile : changement de régime alimentaire ou changement climatique. »

La campagne et la pétition Million Dollar Vegan sont lancées aujourd’hui en Australie, Inde, Brésil, Portugal, Allemagne, Espagne, Chili, Italie, Mexique, Pérou, Canada, Etats-Unis et Royaume-Uni.

Postposed – Workshop pancakes et projection du documentaire Terr.a

ATTENTION – La projection du documentaire Terr.a n’aura pas lieu ce samedi 02 février et sera reportée. Les informations suivront

A l’occasion de la Chandeleur, les deux cellules bruxelloises d’EVA et de Végétik organisent conjointement une après-midi dégustation et découverte!

Le samedi 02 février :

11h : atelier crêpes, recette 100% végétales

14h30: projection du documentaire Terr.a , de Yann Arthus Bertrand

Adresse: Elzenhof – Kroonlaan 12, 1050 Ixelles

Plus d’information sur la page Facebook: https://www.facebook.com/events/385321448940694/?notif_t=event_calendar_create&notif_id=1546791055902634

Premier Atelier cuisine EASYVEGGIE à Bruxelles de 2019 !

EASY VEGGIE / Notre premier atelier cuisine EasyVeggie de 2019 aura lieu le 19 Janvier à Bruxelles !

Il se déroulera avec Emile-Victor, dans le quartier de Flagey.

Indian thali

– Curry de légumes
– Masala de tomates
– Dhal
– Chapatis
– Riz au lait de coco

L’atelier EasyVeggie comprend le cours cuisine + dégustation du repas préparé le soir même.

Il se déroule de 19h à 22h.

Le tout est à 30 euros par personne.
L’inscription sera validée qu’une fois le payement effectué.

Envie d’y participer? Envoyez un email à vegetikbruxelles@outlook.com
Toutes les informations pratiques (adresse précise, modalités de payement) vous seront communiquées lors de votre inscription.

Un Noël végan avec Végétik et Thomas Vanhamme

Elodie, vice-présidente de Végétik, et Natacha responsable du magasin Végasme, ont participé à l’émission d’RTL TVI afin de promouvoir l’alimentation végétale et le mode de vie vegan. Des fêtes sans souffrance, c’est possible !

Conférence de Guillaume Corpard ( 08/12 Bruxelles )

0

Venez nombreux à la conférence de Guillaume Corpard le 8 décembre ( auteur, musicien, réalisateur et conférencier.) Face à l’urgence climatique et à la souffrance endurée par les animaux, il fait l’honneur d’accepter l’invitation de DierAnimal afin de livrer des informations, sans jugement, avec humour/amour, à propos des Animaux, des Humains et de la Planète, de notre conditionnement et des solutions pour un monde meilleur. La conférence sera suivie d’un débat et d’une session question/réponses. Rendez-vous au théâtre Lumen, Chaussée de Boondael 32-36, 1050 Ixelles pour cette conférence « qui changera votre vie »! à 19h.