L’élevage coûte plus cher en dommages à la santé qu’il ne contribue à l’économie